Le mot du mois

Janvier 2008

On pourrait parler de crise boursière généralisée, tant la quasi-totalité des indices ont été malmenés en ce début d'année. Le segment des midcaps, déjà orienté à la baisse depuis quelques temps, a subi de lourdes pertes. Les valorisations y sont déjà redevenues attractives mais nul ne sait si les répercussions du ralentissement de l'économie américaine produiront ou non encore de nouveaux effets. Il est donc fort possible que nervosité et volatilité perdurent encore quelques temps. Le portefeuille a perdu plus de 9% durant le mois et j'en ai donc profité pour renforcer un certain nombre de fonds, ma poche "liquidités" ayant été étoffée depuis plusieurs mois dans cet optique.

Au regard des performances individuelles, seul le fonds mines d'or MLIIF World Gold termine dans le vert avec une hausse de 4,8%. La Chine et les midcaps France enregistrent des baisses de plus de 20% tandis que le Japon, les small caps russes, l'Amérique Latine, les convertibles et les matières premières limitent la casse (respectivement - 4, - 7, - 7, - 5 et - 8%). La stratégie pour les semaines à venir reste identique : achats des fonds ayant le plus baissé et/ou de ceux présentant un important potentiel de rebond.

Février 2008

Un rebond significatif a permis de redresser un peu la barre, malgré la dernière semaine où les indices sont repartis à la baisse. Le portefeuille affiche donc un gain de 3,2%. Les matières premières ont repris ce qu'elles avaient perdu au mois de janvier (MLIIF World Mining : +16%, Carmignac Commodities : +9%) et l'or a poursuivi sa hausse sur fond de baisse du dollar et de crise financière mondiale (MLIIF World Gold : +8,8%). La Scandinavie, l'Amérique Latine et l'Asie hors Inde et Japon réalisent également de bonnes performances, entre +6,7 et +8,7%. Performance Avenir, East Capital Balkan et HSBC Gif Indian ont continué à souffrir ce mois-ci, en affichant des baisses de 2 à 4%. De nouvelles chutes pourraient avoir lieu dans les prochaines semaines et je maintiens donc une raisonnable proportion de liquidités (environ 6%) pour renforcer.

Mars 2008

Le rebond du mois de février ne pouvait guère durer compte tenu des mauvaises nouvelles économiques. Les marchés ont donc rechuté pour atteindre un plus bas peu avant le week-end de Pâques. Le timide rattrapage de la fin du mois sur certaines zones atténue à peine la baisse du portefeuille : - 7,2%. ODIN Finland et East Capital Baltic s'adjugent une petite hausse mais l'Asie, les matières premières et les Balkans abandonnent plus de 10%. La correction assez violente sur l'or, dont l'once a atteint les 1000 $, n'a pas non plus modéré cette baisse générale au sein du portefeuille. Mes liquidités disponibles (cash et monétaire) alimentent des achats de fonds réguliers, effectués par petites touches lorsque cela est possible. Je demeure investi sur l'or physique quoiqu'il arrive, près à renforcer cette position en cas de recul plus marqué.

Avril 2008

La performance positive obtenue (+2,45%) ne doit pas faire oublier la crise du crédit et les menaces qui planent sur les économies. Les fonds émergents asiatiques du portefeuille se sont adjugé plus de 10% de hausse, tout comme SSgA Emerging Latin America Fund. La Suède, la Finlande, les pays baltes et, bien sûr, l'or, terminent quant à eux dans le rouge. La performance YTD du portefeuille est désormais nettement moins bonne que celle du MSCI World en euros. L'explication à ce différentiel tient dans la forte proportion de fonds monétaires au sein de ce portefeuille, chose qui n'existait pas les années précédentes où l'actif était majoritairement composé de fonds actions. Je ne perds pas de vue l'objectif de revenir à une telle répartition afin de maximiser les performances sur le long terme, mais ceci se fera progressivement compte tenu de la situation actuelle.

Mai 2008

Poursuite du rebond du mois d'avril : le portefeuille est en hausse de 2%. Seules l'Inde et la Chine ont apporté une touche négative avec des baisses de 3% environ, tout comme les états baltes (East Capital Baltic Fund) qui affichent un - 1,5%. Dans le haut du panier, la Russie, l'Amérique Latine et les matières premières progressent de 5 à 15%. Les craintes de ralentissement économique subsistent toujours, même si nombre d'analystes voient le gros de la crise financière derrière nous. Des achats réguliers continuent de rythmer la vie de ce portefeuille (voir page d'accueil chaque semaine).

Juin 2008

Le rebond des 2 mois précédents n'a pas été confirmé en ce mois de juin. L'augmentation du prix du pétrole a été l'un des principaux facteurs de cette forte baisse. Le portefeuille affiche - 4,14% et l'on retrouve certains indices, comme le CAC 40, à leurs niveaux de la fin de l'année 2005. Seul le fonds Carmignac Commodities termine le mois en légère hausse et demeure encore positif depuis le début de l'année 2008. L'Inde et la Chine abandonnent environ 15%, tout comme le fonds Suède small&midcaps.

Juillet 2008

Aucune amélioration significative n'est apparue afin de relancer les marchés et le mois de juillet termine sur une note négative (- 2,5%). Dans la série "dégringolades", on trouve cette fois les fonds russes, qui subissent les effets des combats en Géorgie. Enfin la remontée du dollar, la baisse du prix du pétrole et un léger rebond des indices sont fatals aux matières premières et à l'énergie : la plupart des fonds liés à ces secteurs abandonnent plus de 10% ce mois-ci. Ne serait-ce pourtant qu'une vague de correction dans un trend haussier ...? En tout état de cause, le ralentissement de la croissance, déjà mesuré en zone euro, devrait avoir des conséquences sur les résultats des entreprises et maintenir au point bas certains indices pendant quelques temps. Je reste assez optimiste sur les pays émergents, qui devraient bénéficier d'un retour des investisseurs, tant certaines valorisations sont faibles.

Août 2008

Le rebond des indices, sur fond de baisse du prix du baril et de remontée du dollar face à l'euro, n'a pas permis au portefeuille de terminer le mois dans le vert. Une performance de - 0,5% est obtenue, due à son exposition aux matières premières, subissant la crainte d'une récession mondiale, et à l'Europe de l'Est, victime des affrontements en Géorgie et aux tensions avec la Russie. Au chapitre des plus fortes baisses, on retrouve BGF World Gold (- 8,7%) et BGF Emerging Europe (- 7,1%). A l'opposé, BGF US Flexible réalise +7,7% tandis que la plupart des fonds investis sur l'Europe réalisent entre 0 et +3%.

Septembre 2008

Premier mois de déroute généralisée depuis le démarrage de ce portefeuille en janvier 2005 ! On peut parler de crise financière mondiale mais aussi de profond décalage entre les indices boursiers et la réalité économique, comme souvent. Les fonds perdent tous entre 10 et 30%, exceptés BGF World Gold, BGF US Flexible Equity et Axa Japan, qui limitent un peu la casse. Les marchés émergents subissent bien évidemment les conséquences du rapatriement des liquidités et de la crainte d'une diminution des investissements étrangers. Quelques achats sur ces marchés ont été effectués durant le mois de septembre et je conserve une bonne dose de liquidités pour intervenir à nouveau si la baisse se poursuit.

Octobre 2008

La baisse n'épargne à nouveau aucun secteur ni aucune zone géographique. L'indice CAC40 est passé sous la barre des 3000 points, revenant ainsi à un niveau datant de 2003 ! Les marchés d'Europe de l'Est ainsi que ceux des matières premières ont beaucoup souffert (entre 30 et 40% de baisse pour des fonds comme Gustavia Greater Russia, East Capital Balkan ou BGF World Mining ...). La dernière semaine du mois a été cependant la première semaine de hausse depuis la fin du mois d'août et l'idée d'un rebond "technique" de fin d'année est évoquée ça et là. Ne nous privons pas d'optimisme mais restons lucides face à la crise économique mondiale qui n'a sûrement pas encore dit ses derniers mots ! La part de liquidités et assimilés demeure importante au sein du portefeuille (9% de cash et 32% en fonds monétaires) et les réinvestissements réguliers se font par petites touches.

Novembre 2008

La baisse se poursuit, atténuée par un rebond significatif durant la dernière semaine. Le portefeuille lâche 2,07%, les marchés émergents subissant toujours de lourdes pertes (souvent supérieures à 10%). Le fonds HSBC Gif Chinese fait exception puisqu'il gagne 1,5%. Les matières premières ont elles aussi limité un peu la casse et l'or a retrouvé des couleurs (BGF World Gold s'adjuge +17,2%). Il faudra attendre bien évidemment la mise en place des divers plans de relance économique et leurs premiers effets, à la fois aux USA et dans le reste du monde. Même s'il est envisageable que des points bas aient été touchés, une certaine volatilité risque de perdurer.

Décembre 2008

L'année 2008 se termine comme elle avait commencé ou presque : le portefeuille est en baisse de 1,42%. Seuls trois mois auront été verts mais il ne faut encore pas oublier qu'il s'agit d'un investissement long terme et que la perspective sur une année est vraiment insignifiante. Le rendement annualisé dépasse encore celui des placements sécurisés tels livrets ou fonds euro d'assurance vie, ce qui n'est pas pour me déplaire ! Au chapitre des hausses du mois, on relèvera tout de même la très bonne performance de BGF World Gold (+13,8%) ainsi que celles de Performance Environnement International (+6,7%) et HSBC Gif Indian (+5,1%). L'Europe de l'Est ainsi que l'Amérique Latine et l'énergie ont quant à eux souffert davantage en abandonnant plus de 10%.