Le mot du mois

Janvier 2016

L'ensemble des marchés financiers a connu un premier mois de l'année mouvementé avec la poursuite de la dégringolade du prix du baril de pétrole. La Chine inquiète toujours et l'on se demande jusqu'où pourra aller le soutien des banques centrales et si ce soutien sera finalement toujours suffisant. Le portefeuille Frikenfonds lâche -5,07%, en ligne avec son degré de risque.

Vanguard US Opportunities qui a souffert de la baisse de l'indice Nasdaq et HSBC Frontier Markets sont les deux plus fortes baisses, suivis d'H2O Multistratégies, dont on avait déjà constaté la forte volatilité, à la hausse comme à la baisse. Sextant Grand Large, Parvest Japan Small Cap et Renaissance Europe limitent la casse avec respectivement 1,8, 3,7 et 3,8% de baisse. Aucun renforcement majeur n'a été effectué au mois de janvier, en dehors des versements réguliers toujours en cours.

Février 2016

Nouvelle dégringolade des marchés avec un point bas atteint vers le 12 février. En deuxième partie de mois, la remontée du prix du baril de pétrole et des espoirs sur les politiques à venir des banques centrales ont permis aux indices de rebondir de manière significative. Le portefeuille termine presque à l'équilibre (-0,07%) et les performances vont de +7,2% (Stewart Investors Latin America) à -7,2% (H2O Multistratégies), ce dernier ayant par ailleurs rebondi de plus de 30% depuis le 11 février. Renaissance Europe est un peu à la traîne avec -4% sur le mois, son portefeuille n'ayant pas autant bénéficié du rebond des valeurs décotées, financières ou pétrolières par exemple, que certains de ses concurrents.

Ce mois de février a été l'occasion d'un renforcement de la plupart des lignes du portefeuille. Celui-ci a eu lieu les 12 et 15 février, diminuant donc la part de "liquidités" (fonds euros) mais ne l'asséchant pas complètement.

Mars 2016

Les marchés ont poursuivi le rebond entamé à la mi-février et la quasi-totalité des fonds du portefeuille affiche une performance positive. Au Brésil, la possible destitution de la présidente Dilma Rousseff pour corruption a permis au fonds Stewart Investors Latin America de progresser de 11,3% sur le mois et la nette reprise des cours du pétrole a favorisé BGF Emerging Europe qui s'adjuge +8,1%. Les petites capitalisations boursières s'en sortent également très bien : Fidelity Asian Smaller Companies prend +3,9%, Parvest Japan Small Cap +4% et Moneta Micro Entreprises +3,3%.

L'optimisme est pour le moment de rigueur, en étant bien conscient par exemple que le risque de Brexit en Europe pourrait avoir des répercussions négatives. La part de cash du portefeuille se situe à 9%.

Avril 2016

Poursuite du mouvement de hausse en ce mois d'avril, grâce au soutien du prix de matières premières (favorisant certains marchés émergents et les secteurs associés) et des résultats du 1er trimestre 2016. Le portefeuille affiche une progression de 1%, ayant frôlé l'équilibre YTD à la date du 22/04.

Côté Europe, seul Renaissance Europe baisse très légèrement (- 0,1%), malgré les bons résultats des entreprises détenues en portefeuille. Aux Etats-Unis, Vanguard US Opportunities perd 1,1%, affecté par son exposition au secteur de la santé. Au chapitres des meilleures performances, on retrouve Stewart Investors Latin America (+3,8%), BGF Emerging Europe (+3,1%) et Sextant Grand Large (+2,4%).

Mai 2016

Les marchés ont une nouvelle fois progressé, malgré les incertitudes sur les politiques monétaires et toujours soutenus par l'évolution favorable du prix du baril de pétrole.

Le portefeuille Frikenfonds s'adjuge +2,88%, la plus forte hausse mensuelle de l'année, et affiche également +0,8% YTD au 31 mai.

H2O Multistratégies rebondit violemment avec +10,1%, Parvest Japan Small Cap et MME grimpent respectivement de 6,4 et 4,6%, Vanguard US et HSBC Frontier Markets de 4,7 et 4,2%. La plus forte baisse (-5,1%) revient naturellement à Share Gold, acquis en début de mois et qui pâtit de l'appréciation du dollar.

Juin 2016

L'évènement majeur de ce mois de juin reste bien entendu la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne (Brexit), d'abord pressentie dans les sondages en début de mois, démentie par la suite, pour finalement être prononcée à l'occasion du référendum du jeudi 23 juin, surprenant la plupart des marchés financiers. S'en est suivi un vendredi noir, durant lequel les indices ont fortement corrigé, du jamais vu depuis la chute de la banque Lehman Brothers en 2008, le CAC40 plongeant par exemple de plus de 8%. Un fort rebond (technique ?) a débuté le mardi suivant et a en quelques jours atténué les effets de ce Brexit.

Le portefeuille finit sur une baisse de 2,4%, Share Gold et Stewart Investors Latin America affichent les plus fortes progressions avec +21 et +9,4%, H2O Multistratégies la plus forte chute avec -20,6%, les devises ayant été sévèrement chahutées en fin de mois. Les fonds européens restent également dans le rouge (MME : -6,1%, RE : -1,3% et Norden : -5,2%).

Juillet 2016

L'inquiétude générée par le Brexit aura été de courte durée et malgré d'autres nuages sombres à l'horizon (élections américaines, croissance aux USA et en Europe, situation économique au Royaume-Uni, action des banques centrales), les marchés progressent nettement au mois de juillet et le portefeuille Frikenfonds suit le mouvement avec +3,83%.

H2O Multistratégies, Vanguard US Opportunities et Share Gold affichent les plus fortes progressions (+9, +8,3 et +6,5% respectivement) tandis que BGF Emerging Europe et Sextant Grand Large ferment la marche avec des hausses de  1,6 et 1,9%. L'Amérique Latine et les small caps asiatiques gardent le vent en poupe : +30% et +10% YTD pour Stewart Investors Latin America et Fidelity Asian Smaller Companies. Quant aux mines d'or, elles continuent également sur leur lancée : Share Gold atteint +110% YTD.

La proportion de fonds euros a été réduite à 4% au profit de Sextant Grand Large qui atteint lui plus de 15% du portefeuille.

Août 2016

Ce deuxième mois d'été aura été très calme puisqu'aucune nouvelle n'a été suffisamment inquiétante pour déstabiliser les marchés. La hausse des taux par la FED est toujours remise à plus tard et ce "plus tard" semble rassurer tout le monde ! Les statistiques économiques sont plutôt bonne en zone euro, même si l'inflation demeure à des niveaux bas. Le portefeuille progresse d'1,2% et dépasse les +3% en YTD, soutenu par le rebond d'H2O Multistratégies (+8,9%) et la bonne performance de MME (+2,6%) qui, après un début d'année modeste, reprend des couleurs. HSBC Frontier Markets et BGF Emerging Europe profitent quant à eux de la hausse du prix du baril de pétrole (qui a atteint un point bas le 2 août) et augmentent respectivement de 3,8 et 3,2%.

Septembre 2016

Les investisseurs ayant désormais en tête une remontée progressive des taux par la FED, les marchés actions en ont profité pour poursuivre leur hausse. Le pétrole a lui aussi gagné du terrain. La hausse du portefeuille s'est toutefois limitée à +0,8%, H2O Multistratégies chutant de plus de 6%.

Quadrige Rendement et Echiquier Entrepreneurs ont fait leur apparition au sein de ce portefeuille tandis que Renaissance Europe et Norden ont été vendus. Echiquier Entrepreneurs qui signe d'ailleurs une des plus fortes hausses du mois avec Parvest Japan Small Cap (respectivement +4,9 et +7,1%). Quadrige Rendement n'est pas en reste avec +2,8% sur la période.

Octobre 2016

La hausse du dollar sur anticipation d'une remontée des taux a bien profité à H2O Multistratégies qui progresse de plus de 15%, revenant presqu'à l'équilibre en YTD. Stewart Investors Latin America grimpe lui aussi de 6,2%, dans le sillage de la hausse de l'IBOVESPA.

Deux ventes ce mois-ci : Share Gold et BGF Emerging Europe, ce dernier étant remplacé par Schroder Emerging Europe sur un nouveau contrat.

Au chapitre des baisses, MME et Echiquier Entrepreneurs marquent le pas en lâchant respectivement -1,1 et -2,1%, tandis que Vanguard US Opportunities signe le plus fort recul avec -3,1%. Le portefeuille progresse d'1,25% et dépasse les +5,5% en YTD.

Novembre 2016

Le mois de novembre a été marqué par l'élection surprise de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, personnage dont le discours a immédiatement propulsé les indices américains vers des records et accentué la hausse du dollar qui se rapproche désormais de la parité avec l'euro.

Le portefeuille Frikenfonds gagne 1,27%, tiré par les hausses de Vanguard US Opportunities (+10,4%) et de H2O Multistratégies (+6,2%), ce dernier fonds dépassant désormais +3% en YTD au prix d'une volatilité impressionnante.

Les marchés émergents ont en revanche été pénalisés par l'appréciation du dollar et la prochaine remontée des taux américains : Stewart Investors Latin America perd 7,6%.

L'Europe est timidement dans le vert, le referendum sur la constitution italienne et les prochaines élections présidentielles en France, demeurant des sujets d'inquiétude, parmi d'autres.

Décembre 2016

En dépit de l'échec du référendum italien et du relèvement des taux par la banque centrale américaine, les marchés financiers nous ont gratifié d'un rallye de fin d'année. L'élection de Donald Trump continue visiblement à soutenir les indices.

Pour ce dernier mois, le portefeuille grimpe de 3,24%, affichant sur l'année un peu plus de 10,3% de hausse. Les fonds européens (Quadrige Rendement, MME, Echiquier Entrepreneurs et Schroder Emerging Europe) ainsi qu'H2O Multistratégies enregistrent les plus fortes progressions : entre 5,5 et 9,6%. L'Asie baisse timidement, Stewart Investor Asia Pacific Leader ne réalisant sur l'année que +1,8%. Pour le reste, la performance annuelle de l'ensemble des fonds du portefeuille oscille entre +10 et +36%.