FRIKENFONDS
L'INVESTISSEMENT EN OPCVM

> Le mot du mois de septembre

Recherche personnalisée

Vous souhaitez être parrainé ?

Voir les avantages


bannière forum

> Derniers achats 2017

Janv. : Stewart Investors Asia Pacific et Latin America, HSBC Frontier Markets, Fidelity Asian Sm. Co., Vanguard US Opp., Parvest Japan Sm Cap et H2O MS
Fév. : idem janvier
Mars : idem janvier + Sextant Grand Large
Avril : idem janvier + Echiquier Value et Schroder Em Europe
Mai : Stewart Investors Asia Pacific et Latin America, HSBC Frontier Markets, Templeton Asian Sm. Co., Vanguard US Opp., Parvest Japan Sm Cap, H2O MS et Schroder Em Europe

> Derniers arbitrages 2017

Fév. : vente partielle de Stewart Investors Latin America et Asia Pacific Leaders, HSBC Frontier Markets, Fidelity Asian Sm. Co., Vanguard US Opp., Parvest Japan Sm Cap, H2O MS et Schroder Emerging Europe et réinvestissement sur Sextant Grand Large et fonds euro
Avril : vente de Quadrige Rendement et réinvestissement sur Echiquier Value
Mai : vente de Fidelity Asian Sm. Co. et réinvetsissement sur Templeton Asian Sm. Co.

> Le 12/09/2010

Les années passent et voilà que le portefeuille va bientôt terminer sa sixième année d'existence ! Certains OPCVM y sont présents depuis l'origine : c'est le cas de Flinvest Entrepreneurs, East Capital Balkan, East Capital Baltic, Sextant PEA ou encore HSBC Gif Indian Equity. D'autres ont intégré l'ensemble plus récemment.
Les trois premiers trimestres de l'année 2010 ne sont certes pas aussi bons que ceux de l'année 2009 mais les performances du portefeuille cette année consolident son rendement sur le long terme : +12% annualisé depuis son lancement le 01/01/2005.
Les principales modifications récentes apportées ont été une plus grande concentration, donc une augmentation du poids de chaque ligne, et un investissement plus important vers les fonds actions (au détriment du cash et du fonds en euros). Je possède également en parallèle quelques lignes actions, avec un objectif de rendement ou de plus-value court-moyen terme. La plupart des gains issus de ces lignes sont réinjectés dans les OPCVM du portefeuille.

> Le 21/05/2009

Un petit point sur la situation, un peu plus de 2 mois après avoir touché les plus bas et alors que l'optimisme semble se prolonger sur les marchés. Le portefeuille a, pendant ce laps de temps, progressé de plus de 20%, emmené par les matières premières et les marchés émergents, Inde et Russie en tête. Les récentes élections au pays de Ghandi ont catapulté la bourse de Bombay à des niveaux qu'elle n'avait pas connus depuis la fin de l'été 2008 et la hausse du prix du baril et des matières premières en général ont ressorti celle de Moscou de l'abîme où elle s'enfonçait depuis de long mois. À chute violente et brutale, rebond puissant et rapide ... Durable ? Comme vous le savez si vous lisez ces pages de temps à autres, je ne ferai aucun pronostic (et j'en serai bien incapable !) sur l'évolution de telle ou telle tendance, gardant cependant une petite préférence pour les matières premières et les marchés émergents, qui représentent à eux seuls une assez grosse part de mon investissement en fonds actions.
Il a fallu, comme on me le suggérait déjà fin 2004, lors du lancement de ce portefeuille, être capable d'encaisser des baisses de 60 ou 80% sans broncher. C'est fait et cela le sera encore de nouvelles fois si nécessaire, avec une plus grande détermination à acheter lorsque tout est au plus mal.

> Le 24/10/2008

Sommes-nous entrés dans une phase de panique ?! On peut sérieusement le penser lorsque l'on voit la débacle des indices boursiers et la forte volatilité qui l'accompagne. Y a-t-il pourtant une véritable corrélation avec le monde économique ? Ou ne s'agit-il que d'une perte totale de confiance des investisseurs, mêlée aux ventes forcées de nombreux hedge funds et autres établissements financiers désirant à tout prix du cash ? Il convient à mon avis de rester zen, de voir un peu plus loin que les années 2008 et 2009 et de poursuivre l'investissement régulier. Le fonds East Capital Russian a baissé de 85% durant le semestre suivant son lancement. Cela n'a pas empêché la part de voir son prix multiplié par 10 les années qui ont suivi. L'investisseur ayant été "patient" en aura été récompensé. D'autres ont, il est vrai, eu moins de chance en attendant des années sans retrouver leur prix moyen d'achat ... Il faut donc aussi bien choisir ...

Qui suis-je ? Contact Avertissement Parrainage Plan du site